La concertation préalable sur le projet Piscine vise à informer le public et à l'associer aux décisions à venir sur le projet EDF de construire une installation d'entreposage sous eau de combustibles usés sur le site de La Hague. Au travers de cette concertation EDF s'attache à donner sur ce projet une information la plus claire possible, à répondre aux questions et à étudier les attentes, afin d'assurer la meilleure intégration du projet au bénéfice du territoire.

Vidéos de présentation

Film de présentation du projet Piscine - Novembre 2021 - VFST 

Interview du Ministère de la Transition écologique - Novembre 2021 - VFST

 

Décisions CNDP

Publications des garants

Documents référencés dans le dossier de la concertation

Documents Andra

  • Inventaire national des matières et déchets radioactifs, 2021. Télécharger >
  • Inventaire national des matières et déchets radioactifs, 2018. Télécharger >

Documents ASN

  • Avis n°2019-AV-0331 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 23 juillet 2019 relatif au dossier d’options de sûreté pour le projet de piscine d'entreposage centralisé de combustibles usés, 2019. Télécharger >
  • Avis n°2020-AV-0363 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 8 octobre 2020 sur les études concernant la gestion des matières radioactives et l’évaluation de leur caractère valorisable remises en application du plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs 2016-2018, en vue de l’élaboration du cinquième plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs, 2020. Télécharger >
  • Rapport de l'ASN sur l'état de la sûreté nucléaire et la radioprotection en France, 2020. Télécharger >

Documents EDF

  • Cahier d'acteur n°26 du Débat public PNGMDR - Position d'EDF, 2019-2021. Télécharger >
  • Cahier d'acteur n°43 du Débat public PNGMDR - Principes du dispositif industriel en place pour gérer en toute sûreté les matières et déchets radioactifs. Télécharger >
  • MEMO - Le cycle du combustible nucléaire, 2019. Télécharger >
  • MEMO - Gestion des matières et déchets radioactifs du parc nucléaire EDF, 2019 Télécharger >
  • Le transport du combustible nucléaire et des déchets radioactifs des centrales d'EDF, 2014. Télécharger >
  • Document d'enregistrement universel, 2020. Télécharger >

Documents HCTISN

  • Présentation du "Cycle du combustible" français, 2018. Télécharger >

Documents IRSN

  • Entreposage du combustible nucléaire usé : concepts et enjeux de sûreté, 2018. Télécharger >
  • Analyse des possibilités d'entreposage à sec de combustibles nucléaires usés de type MOX ou URE, 2019. Télécharger >

Documents Orano

  • Cahier d'acteur n°61 du Débat public PNGMDR - Le transport, une activité clef dans la gestion des matières et déchets radioactifs, 2019-2021. Télécharger >
  • Cahier d'acteur n°36 du Débat public PNGMDR - Orano, le cycle du combustible au service d’une électricité décarbonée, 2019-2021. Télécharger >

Documents relatifs au PNGMDR

Documents relatifs au PNGMDR 2016-2018

  • Arrêté du 23 février 2017 pris en application du décret n° 2017-231 du 23 février 2017 pris pour application de l'article L. 542-1-2 du code de l'environnement et établissant les prescriptions du Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs, 2017. Télécharger >
  • Décret n° 2017-231 du 23 février 2017 pris pour application de l'article L. 542-1-2 du code de l'environnement et établissant les prescriptions du plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs, 2017. Télécharger >
  • Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs, 2016-2018. Télécharger

​​​Documents relatifs à la préparation du 5ème PNGMDR

  • Note de synthèse des controverses - débat public PNGMDR 2019. Télécharger >
  • PNGMDR – Avis de la Commission « Orientations » sur la note d'orientation du maître d'ouvrage relative à l'entreposage des combustibles usés, 2020. Télécharger >
  • Compte-rendu du débat public PNGMDR, 2019. Télécharger >
  • Décision du 21 février 2020 consécutive au débat public dans le cadre de la préparation de la cinquième édition du plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs, 2020. Télécharger >
  • Décision n° 2020/56/PNGMDR/10 du 1er avril 2020 relative à la cinquième édition du plan national de gestion des matières et déchets radioactifs, 2020. Télécharger >
  • Synthèse du dossier du maître d’ouvrage pour le débat public sur le Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR), 2019. Télécharger >
  • Dossier du maître d'ouvrage pour le débat public PNGMDR (5eme édition) - Approfondir ses connaissances, 2019. Télécharger >
  • Dossier du maître d'ouvrage pour le débat public PNGMDR (5eme édition) - Quelques repères sur le nucléaire, 2019. Télécharger >​
  • Avis de l’Autorité environnementale sur le projet de PNGMDR 2021-2025. Télécharger >

Documents relatifs à la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE)

  • Décret n° 2020-456 du 21 avril 2020 relatif à la programmation pluriannuelle de l'énergie, 2020. Télécharger >

Dossier de la concertation

 

Affichage légal de la concertation préalable 


Articles de presse disponibles en ligne

  • La Croix - Nucléaire : EDF envisage une nouvelle piscine pour combustible usé à La Hague - 04/07/2020 - Lire l'article >
  • Le Figaro - EDF envisage la mise en service d'une nouvelle piscine de stockage nucléaire en 2034 - 14/10/2020- Lire l'article >
  • La Presse de la Manche - Piscine d'EDF sur le site Orano la Hague : la procédure de concertation va débuter - 09/11/2021 - Lire l'article >
  • L'OBS - Projet de vaste piscine nucléaire à la Hague : le public invité à s’exprimer - 20/11/2021 - Lire l'article >
  • France 3 Normandie - Construire une nouvelle piscine nucléaire à la Hague ? Vous pouvez donner votre avis - 20/11/2021 - Lire l'article >
  • Le Monde - Nucléaire : lancement d’une concertation publique sur un projet de piscine de stockage de combustibles - 22/11/2021 - Lire l'article >
  • La Presse de la Manche - Piscine EDF à Orano La Hague : des réunions, des ateliers et un site internet pour s'informer - 16/12/2021 - Lire l'article >
  • Ouest France - Nucléaire. Le retraitement, une spécificité française - 03/01/2022 - Lire l’article >
  • Ouest France - La Hague. EDF : « Cette piscine est une obligation » - 23/01/2022 - Lire l’article >

Autres retombées médiatiques
 

France 3 Normandie — Wikipédia     FRANCE 3 NORMANDIE CAEN 12/13 BASSE NORMANDIE – Le 22/11/2021 – 12 :05 :17

Y aura-t-il une nouvelle piscine de combustible ? EDF souhaite construire à l'échéance 2034 sur le site de La Hague, un nouveau bassin.

Aurélie MISERY  : Y aura-t-il une nouvelle piscine de combustible nucléaire usé à La Hague ? La question, en tout cas, se pose et une consultation s’ouvre aujourd'hui au public. Franck BESNIER, bonjour !

Franck BESNIER : Bonjour Aurélie !

Aurélie MISERY : Alors pour faire face au risque de saturation des bassins existants, EDF prévoit, en effet, d'investir beaucoup d'argent dans une piscine.

Franck BESNIER : Oui, tout à fait parce que les actuels bassins arrivent, vous l’avez dit, à saturation. On a actuellement à l'usine ORANO de la Hague une capacité de stockage de 10 000 tonnes de combustibles irradiés, l'équivalent de ce que l'on peut trouver dans cent cœurs de réacteur. Imaginez que ces combustibles extrêmement radioactifs et brûlants sont plongés dans des piscines entre 50 et 100 ans, c'est très long. Ces bassins arrivent à saturation, donc on a encore une dizaine d'années devant nous mais c'est assez peu en fait.

Aurélie MISERY : Alors, quel est le projet porté par EDF ?

Franck BESNIER :  EDF souhaite construire à l'échéance 2034 sur le site de La Hague, eh bien, un nouveau bassin avec une capacité de 6 500 tonnes. Coût de l'opération : 1,25 milliard d'euros. Pourquoi c'est si cher ? Eh bien en partie parce qu'EDF promet que cette piscine sera protégée par une paroi bunkerisée, c'est-à-dire qu'elle pourra résister au crash d'un avion de ligne, ce qui n'était pas le cas auparavant et ça avait été le reproche qui avait été fait par les associations antinucléaires concernant ces bassins.

Aurélie MISERY : Alors, aujourd'hui, on n’en est qu'au tout début du projet ! Franck BESNIER C’est en effet la première phase qui consiste à organiser une grande consultation jusqu'au 18 février ; elle se poursuivra donc au début de l'année prochaine. Il n'y a pas de temps à perdre car c'est toute la chaîne du nucléaire qui pourrait être déstabilisée avec le risque extrême de devoir mettre à l'arrêt des réacteurs, faute de pouvoir stocker les combustibles. On sait que le nucléaire, en ce moment, c'est dans l'actualité, a le vent en poupe !

Aurélie MISERY : Merci beaucoup Franck BESNIER. La consultation du public s'ouvre donc ce lundi, vous pouvez donner votre avis sur le site projet-piscine.edf.fr 

 


La Presse de la Manche - Le 22/11/2021

Nucléaire. Projet de vaste piscine nucléaire à la Hague Le public invité à s'exprimer à partir d'aujourd'hui

FAUT-IL construire une piscine pour combustibles irradiés supplémentaire à La Hague, site qui concentre le plus de radioactivité en Europe ? Le public peut s'exprimer à partir d'aujourd'hui sur ce sujet qui relance le débat sur le traitement des déchets nucléaires en France. La commission nationale du débat public (CNDP) organise jusqu'au 18 février une « concertation préalable » sur ce projet de « bassin d'une capacité de stockage totale de 6 500 tonnes » qui vise à « éviter la saturation » des piscines actuelles de La Hague. Les combustibles irradiés dans toutes les centrales de France y refroidissent, soit un peu moins de 10 000 tonnes actuellement, l'équivalent de 100 coeurs de réacteurs. Des réunions publiques sont prévues dans la Manche et chacun peut également donner son avis sur le site projet-piscine.edf.fr.

En incluant « la possibilité d'installer un 2e bassin ultérieurement » mentionnée dans le projet, les capacités théoriques d'entreposage « doubleraient », s'inquiète Guillaume Hédouin, conseiller régional EELV opposé au projet. L'absence d'eau sur les combustibles peut entraîner une catastrophe nucléaire. « On a là une question lourde qui se pose : est-ce que c'est raisonnable de laisser une telle quantité de matière nucléaire au même endroit », s'était interrogée en 2018 Barbara Pompili, alors députée LREM après avoir visité La Hague. Dans un rapport parlementaire publié la même année, elle indiquait « continuer de s'interroger sur la nécessité d'(y) construire à grand frais une piscine centralisée dotée de deux bassins ayant pratiquement chacun la taille d'un terrain de football ». La nouvelle piscine évaluée à 1,25 milliard d'euros serait toutefois « protégée par une paroi bunkerisée » selon EDF, contrairement aux bassins actuels propriété d'Orano qui les considère comme sûrs. Le sénateur PS de la Manche Jean-Michel Houllegatte est lui favorable au projet. L'unité recyclage d'Orano emploie 4 800 personnes en France. Surtout, le lancement de ce projet est « vraiment urgent », face aux risques de saturation des bassins actuels, estimait en juin 2020 le président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Bernard Doroszczuk. Fin 2016, le taux d'espace disponible dans les piscines était de 7,4 % selon Orano. Si les bassins sont pleins, les réacteurs doivent progressivement s'arrêter.

« Exception française »

Aujourd'hui, le gendarme du nucléaire redoute même une « saturation […] beaucoup plus rapide que prévu » des piscines de la Hague, selon un document daté du 25 octobre, deux semaines avant que l'Elysée n'annonce sa volonté de « relancer la construction de réacteurs nucléaires ». Les craintes de l'ASN sont liées à « l'aggravation des difficultés auxquelles Orano est confrontée » dans son usine de Marcoule (Gard) pour faire du MOX, un combustible fabriqué à partir du retraitement des combustibles irradiés entreposés à La Hague, selon l'ASN. Comme Marcoule produit moins, La Hague retire moins de combustibles de ses piscines qui continuent à se remplir. D'autant qu'Orano a dû arrêter fin septembre pour au moins de deux mois une de ses deux usines de retraitement de la Hague à la suite notamment d'un problème de corrosion. La mise en service du premier bassin est annoncée par EDF pour 2034. Orano a demandé l'autorisation de mettre plus de combustibles de ses piscines en attendant. Selon Yannick Rousselet de Greenpeace France, une saturation est désormais redoutée pour 2028.

Pour l'ONG comme pour EELV, il faut renoncer au retraitement et aux piscines de la Hague, pour entreposer les combustibles à sec à côté de chaque centrale, comme cela se fait à l'étranger. Et pour eux, c'est faisable dans les délais imposés par les risques de saturation. « Le retraitement constitue une exception française qui contribue à l'accroissement des risques en matière de sûreté et présente une pertinence économique contestable », écrivait Mme Pompili dans son rapport préconisant d'étudier la piste de l'entreposage à sec. L'ASN a aussi demandé à EDF d'y réfléchir en parallèle à son projet de bassin. Selon Orano, le retraitement sert à réduire le volume des déchets. Pour EELV, le retraitement est « un tour de passe-passe, un vrai scandale ». Les combustibles recyclés fabriqués par Orano sont très peu utilisés dans les faits, selon les écologistes. La future piscine d'EDF occupera 10 hectares sur le site d'Orano. Des réunions publiques sont prévues dans la Manche et chacun peut également donner son avis sur le site projet-piscine.edf.fr. La future piscine d'EDF occupera 10 hectares sur le site d'Orano. Des réunions publiques sont prévues dans la Manche et chacun peut également donner son avis sur le site projet-piscine.edf.fr.